La démarche Living Lab

Les origines du Living Lab

Née au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T), la démarche Living Lab se développe depuis un peu plus de 10 ans en France et en Europe. La démarche Living Lab offre une nouvelle approche de l’innovation dans laquelle les utilisateurs ne sont désormais plus vus comme un objet d’investigation mais comme des acteurs clefs dans le processus d’innovation.

La démarche Living Lab s’est développée en Europe grâce notamment au développement depuis 2006 d’un réseau européen des Living Labs (ENoLL), réseau ayant reçu le soutien de l’Union européenne. Près de 400 Living Labs situés dans plus de quarante pays à travers le monde ont été certifiés par le réseau EnoLL. A l’échelle nationale, deux grands réseaux fédèrent les Living Labs : le Forum des Living Lab en Santé Autonomie (LLSA) et le réseau France Living Labs (F2L).

oRIGINE-01
Notre définition de la démarche Living Lab
La participation

Un Living Lab est un espace où on s’engage.

Les échelles de la participation.

Une gouvernance éthique

Un Living Lab est un espace où on développe du sens et du pouvoir d’agir.

L’éthique de l’innovation, la capacitation des acteurs.

La co-élaboration

Un Living Lab est un espace où on on cocrée, on coconstruit.

La créativité. Le design thinking.

L’apprenance 

Un Living Lab est un espace où on apprend à apprendre.

L’organisation apprenante.

Un Living Lab génère 3 types de bénéfices : des dynamiques sociales nouvelles, des actions collectives, des connaissances ; de l’articulation de ces 3 types de bénéfices émerge la transformation de l’écosystème.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.

OK